L.p.

Members
  • Numero contenuti

    52
  • Iscritto

  • Ultima visita


Reputazione Forum

62 Excellent

Su L.p.

  • Rank
    Advanced Member

Attività di L.p.

  1. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione il maschio trasmetta alla prole determinati caratteri e la femmina altri.   

    cette règle est juste s’avère beaucoup plus visiblement dans un accouplement non sanglant. Même en accouplant 2 races différentes, il semble que les enfants ressemblent complètement à la mere.
    • 1
  2. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione L'organetto   

    Il peut être associé à une belle brune, votre ami verra que cela donne naissance à une bonne souche d'Organetti Cabaret.
    • 1
  3. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione L'organetto   

    Pour l'élevage des juvéniles, mais aussi lors de la mue et de l'entretien, j'utilise une sorte de pudding. Voici comment je l'obtiens: nous commençons à verser le contenu d'un verre de lait dans un bol Habituellement, je prépare le pudding avec 2 œufs (jaune et blanc d'oeuf), que j'achète au supermarché (ceux à la campagne sont généralement moins contrôlés), mais en phase d'imbecco des oisillons, un œuf de plus ne fait pas mal. Ensuite, je mélange tout avec une fourchette et j'ajoute une cuillerée de miel de fleurs sauvages de culture biologique. J'ai tout mis au micro-ondes (fonction grill) pendant cinq minutes. Le mélange commencera à gonfler et à prendre de la consistance. Cela deviendra une sorte de pudding. Une fois cuit, voici à quoi ressemble le pudding. Avec une fourchette, j'essaye de drainer l'excès d'eau et de l'éliminer. Au mélange, ainsi préparé, j'ajoute de la purée (mais la chapelure est très bien aussi) à laquelle j'ai mélangé des aliments pour poussins (première période). J'ajoute à tous un complexe vitaminique. Et le mélange est prêt à être administré à tous mes pinsons, qui se sont avérés apprécier grandement ce plat (qui, si désiré, peut être utilisé "mélangé" avec les graines germées ou avec les pois décongelés "Primavera". Évidemment, ce composé il doit être administré immédiatement, mais changé fréquemment (s'il ne s'arrête pas), en particulier pendant les mois chauds (car il est sujet à des fermentations). Il peut être conservé au réfrigérateur jusqu'à trois jours. S'il est conservé pendant une longue période, il a tendance à moisir et à faire mal.
    • 1
  4. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione L'organetto   

    Je reproduis des organes d'organes de la sous-espèce Cabaret et Rostrata. En Italie, vous avez Domenico Carlomagno, un éleveur sérieux et jamais un parc de conseils. Les poussins de cabaret sont magnifiques. L'orgue de Barbarie est un animal très délicat mais, s'il est bien entretenu, il se révèle être de longue durée. La nourriture, pour mes sujets, je fournis un régime de base composé d'un mélange pour les canaris, avec l'ajout d'un mélange pour les diamants de Gould, la périlla, la laitue blanche et une poignée de mélange pour les peuples autochtones. Pendant la période de repos, je fournis du pudding. Le sable et le charbon sont toujours présents dans les cages de mes sujets, indispensables dans les périodes d'éclosion et de mue. Centocchio, Shepherd's Bag, Dandelion et Wild Chicory sont les bienvenus. Pour stimuler les jeunes à exercer leur bec, une oreille de panìco est une véritable panacée. Au mois de mars, je commence à administrer le pudding aux trois œufs en général à deux et les organites commencent frénétiquement à apporter de la matière dans le bec pendant que les mâles chantent. Les mâles deviennent un peu turbulents et dérangent les compagnons de couvaison, il vaut donc mieux les garder sous contrôle, pour éviter quelques désagréables désagréables œufs cassés, nids effilochés, etc ... Les femelles sont de bonnes reproductrices et chenilles. Il y a toujours, cependant, un maraudeur qui pond régulièrement, mais assis sur le nid ne veut pas savoir. Normalement, j'évite d'utiliser des canaris comme infirmières, car je préfère sélectionner une souche qui assure seule les soins parentaux. En essayant de "pénétrer" le nid avec des branches de pin, de sapin ou de cyprès, le problème de l'anse se résout généralement de lui-même. Après onze douze jours, les œufs trois à six, mais parfois même sept huit éclosent. Les jeunes deviennent indépendants en environ 25 jours. A ce stade un petit conseil: évitez de fournir une alimentation trop chaude lors de l'éclosion (Chanvre, Niger, Avoine, Camole). Étant un animal à facteur rouge, l'orgue doit être coloré. À environ 40 jours, j'utilise le colorant rouge dans le pastoncino. Pour reconnaître les mâles qui ne portent du rouge sur la poitrine que la deuxième année, j'utilise pour retirer quelques plumes des zones de choix et j'attends qu'elles repoussent.
    • 1
  5. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione canarini rossi mosaici   

    Chez le mâle, le terme à lui seul irrite certains éleveurs tandis que d'autres restent convaincus de l'intérêt de ces fameuses lignes. Après tout, car il ne devrait y avoir qu'une seule façon d'élever des mosaïques: réel qui consiste à coupler des sujets proches du Cardinalino avec la meilleure catégorie possible dans le deux sexes? Cela ne signifie pas que la contribution du C ardinalino n'est pas utile, au contraire, l'utilisation de dérivés del Cardinalino (F1, F2, R1, R2 ...) pour améliorer l'intensité du lipocromo rouge ne doit plus être démontré, tant de choses sont évidentes et aujourd'hui, il est courant de reproduire la mosaïque rouge à la fois lipochromique que mélaninique. Prenons en considération les lignes appelées «masc hili »dans les mosaïques lipochromiques. Aujourd'hui, nous arrivons à produire femelles avec des masques qui rivalisent avec ceux de certains mâles exposés. Et le Les Italiens, me semble-t-il, sont en première ligne pour être jugés dans leur compétition "Mosaic Club" la femelles de la lignée mâle et mâles de la lignée femelle. Méditons ..... Si nous lisons les feuilles de jugement de ces sujets célèbres et plus particulièrement l'élément "masque" de la femelles de lignée mâle, on note qu'un masque complet est requis , y compris sous le bec. Le seul inconvénient est que chaque ligne ne peut obtenir qu'un seul type de sujet de qualité: soit uniquement des hommes, soit seulement des femelles. L'éleveur doit donc former deux lignées, c'est-à-dire deux souches distinctes. Masque le plus large possible;  présence de lipocromo sous et au-dessus du bec;  manteau blanc crayeux;  coque très marquée en rouge;  intensité maximale des sangles. Le sujet masculin a souvent un masque riant tta: il faut l'agrandir avec une femelle de la lignée masculine qui a un surplus de masque et qui a aussi un lipocromo intense et un manteau crayeux. Les caractéristiques des mâles de la lignée femelle et des partenaires:  masque réduit au minimum;  absence de lipochrome sous le bec;  masque cassé;  lipochrome très réduit de la coque;  absence de «brides» latéralement au masque, ce qui allongerait le tractus oculaire du lipocromo chez les femelles. Le sujet féminin a souvent une section près de l'œil qui est trop grande, trop longue ou qui avance au-dessus de l'œil et du front: il est nécessaire de réduire la zone de l'acco taper une telle femelle avec un mâle avec un masque bas, réduit au minimum mais toujours avec un lipochromium intense et un manteau crayeux. Les canaris à facteur rouge d'aujourd'hui dérivent du croisement entre le canari, qui a un pigment lipochromique jaune, et le cardinal du Venezuela. L'hybride (F1) et ses croisements (R1, R2) ont hérité des gènes exotiques capables de métaboliser certains caroténoïdes pris avec nourrir colore le plumage. Contrairement aux pigments mélaniques (eumélanine et feomélanine) qui sont synthétisés par le canari lui-même , les pigments lipochromiques doivent être pris par la nutrition. Le montant de le rouge du plumage de ces croix (canari x cardinalino) est directement proportionnel à la quantité des gènes transférés du cardinal au canari. Pour augmenter et cette quantité de gènes, dans le passé a été a continué à croiser à nouveau les canaris de troisième et quatrième génération (R3, R4) avec le cardinal, en répétant ce processus plusieurs fois. Ce système, si d'une part augmente le quota génétique transféré du cardinal au canari, d'autre part, le transfert d'autres caractères typiques de la spinus indésirables (les pigments de mélanine) qui impliquent des sujets colorés entre lipochromiques et sujets avec un design modifié en mélanine. curr nte, le recours au cardinal dans les meilleurs troupeaux de les canaris lipochromiques du facteur rouge sont pratiquement nuls. Personnellement je n'ai vu que quelques F1, R1 en troupeaux lipochromiques rouge mosaïque. Les fermes les plus importantes sélectionnent un cepp ou des canaris à forte concentration de rouge, éliminer systématiquement les sujets ayant une intensité lipochromique plus faible. Avec ça technique sélective adoptée aujourd'hui par pratiquement tout le monde, une stabilité de qualité optimale est atteinte g l'énétique des souches, qui peut être encore améliorée avec une coloration artificielle. L'histoire de la coloration artificielle a été considérée comme la première substance utilisée poivre de Cayenne (la piment rouge commun). C'était vers les années 1920 dernier. Le piment était mélangé haché dans un peu de pastoncino et il a été fourni le soir pour que les canaris le consomment le matin quand, après une nuit de jeûne, il était possible qu'ils aient mangé une purée aussi peu attrayante. Au même moment il a utilisé le carotte , râpé et mélangé avec de la purée ou passé à presse (jus) et utilisé à la place de l'eau. Le principal inconvénient de l'utilisation de la carotte est que rance, dans les mois d'été, en quelques heures. Au moment où tu es venu sata aussi le farine de maïs de Variété "Plata" plus riche en carotène. Mais aucune de ces substances n'a fourni une coloration rouge intense tel que nous le comprenons aujourd'hui. Vers les années 70, le célèbre " Rouge vital "Qui contenait du bac ça, farines légumes et peut-être de la canthaxanthine (les ingrédients restaient inconnus car à l'époque la loi n'obligeait pas l'indication des ingrédients). Puis ce fut le tour du « Rubired "Et" Necareco », Les deux en solution huileux qui a donné des résultats mig heureux mais pas comparable à ce qu'ils ont commencé à obtenir depuis l'utilisation de carotènes synthétiques a commencé: bêta-carotène, carophile rouge et canthaxanthine . La canthaxanthine est sur le marché à une concentration de 10%. Cela signifie que pour 100 g du produit, 10 sont de la canthaxanthine pure, le reste est un excipient. Le carophile est un dérivé serré de canthaxanthine à une concentration légèrement inférieure. En ce qui concerne les techniques de coloration des canaris à facteur rouge, il faut toujours pré prendre considération: 1) le ton de la couleur 2) la luminosité de la couleur 3) l ' uniformité de la couleur. Le facteur qui décide de la teinte de la couleur, c'est-à-dire la nuance de rouge donnée (rubis, carmin, magenta, etc.) est la couleur nte unique ou le mélange de colorants utilisé et la quantité de colorant mélangé avec écraser ou boire de l'eau. Si dans les années 80 le colorant le plus utilisé était le bêta-carotène, seul ou associé à des carophiles e canthaxanthine, aujourd'hui le bêta-carotène est s radicalement mis de côté en faveur de la canthaxanthine e en particulier du carophile rouge. Un mélange typique de cette période était: • 4 grammes de bêta-carotène • 2 grammes de carophile rouge • 1 gramme de canthaxanthine le tout mélangé dans un kilo de pastoncino. Le nombre d'éleveurs qui préfèrent dissoudre le colorant dans l'eau potable il est désormais réduit à zéro compte tenu des déchets, de la saleté (tout l'équipement est coloré rouge), la difficulté de défendre l'eau colorée de la lumière et de la chaleur et réhabilitation de la soif des sujets qui est toujours supérieure à la variabilité de la faim. En fait, le bêta-carotène seul ou comme ingrédient principal des mélanges colorants fournit un teinte trop orange par rapport à la norme requise aujourd'hui. vous Cependant, l'utilisation d'un petit est recommandé quantité de bêta-carotène lors de l'utilisation de grandes quantités de carophiles et de canthaxanthine, car elle "protège" du changement de couleur vers la brique. Voici différents mélanges de colorants co oui comme nous les avons appris de éleveurs internationaux: 1) 5 grammes de carophile + 2 grammes de canthaxanthine par kg de purée 2) 6 grammes de carophile + 1 gramme de canthaxanthine par kg de purée 3) 5 grammes de carophile + 5 grammes de Bogena intensive par kg de purée 4) 6 grammes de carophile + 4 grammes de Bogena intensif par kg de purée 5) 6 grammes de carophile + 2 grammes de canthaxanthine + 2 grammes de bêta-carotène + 4 grammes de Bogena intensive par kg de purée 6) 7 grammes de carophile + 2 grammes de canthaxanthine + 2 grammes de bêta-carotène par kg de purée 7) 8 grammes de carophile + 5 grammes de bogena intensive + 2 grammes de bêta-carotène par kg de purée 8) 10 grammes de carophile + 3 grammes de bêta-carotène par kg de purée. On pourrait dire qu’il existe de nombreuses mélanges de colorants combien d'éleveurs sont là .... Il un fait important est de vérifier les tendances actuelles dans le domaine de la coloration. La tendance à colorer avec la quantité moyen de colorants, afin d'éviter les virages dangereux vers nuances de rouge i ndesiderate (rouge brique) utilise généralement un colorant (carophile rouge) ou deux (carophile et canthaxanthine ou carophile et bogena). La quantité utilisée est de 6 - 7 grammes par kg de purée. La tendance à colorer avec la quantité fort de colorants (8 - 10 grammes jusqu'à des pics encore plus élevés!), nécessite plus de colorants ensemble, en particulier une quantité modeste de bêta-carotène qui "éclaircit" l'ombre le gardant sur ce rouge carmin recherché par tous. C'est un fa précieux ttore qui améliore considérablement la teinte rouge obtenue par la coloration Artificielle. Tout d'abord, quel facteur décisif est la qualité du plumage de la souche avec laquelle il est fonctionne, il y a des éléments apportés avec la nutrition qu'ils possèdent ou apporter une contribution significative à luminosité du rouge. Ces substances doivent être divisées en deux groupes: 1) les substances qui favoriser l'absorption du colorant; 2) les substances qui empêcher l'oxydation du colorant. Les substances du premier gr uppo sont ceux qui améliorent le fonctionnement du métabolisme intestinale et donc optimiser l'absorption des carotènes. Plus la flore bactérienne sera active meilleure sera l'absorption du colorant. Parmi ces substances nous incluons le levure bière en direct et moi ferments lactiques. Nous choisirons la levure de bière active à usage humain en flocons qui sera mélangée jusqu'à ce qu'elle devienne de la poudre ajouter à la purée (1 cuillère à café tous les 300 gr de pastoncino) puis y conserver le réfrigérateur. Parmi les nombreux produits du marché, ils seront choisis comme ferments lactiques en direct (qui doit être conservé au réfrigérateur) ceux en poudre au lieu de liquides (ils sont mieux utilisés dans la purée) avec une plus grande quantité de bactéries bénéfiques e avec l'ajout de vie les mines et l'inuline du groupe B telles que: Inolact sachets ou Infloran - sachets bio. De ces un sachet tous les 700 sera utilisé - 1000 grammes de purée pour 3 - 5 jours consécutifs par mois, ou un jours alternés pendant 10 jours. L'utilisation discontinue de levure et de bière des ferments lactiques est nécessaire pour éviter l'effet secondaire de la constipation (les canaris deviennent constipés) et pourquoi il n'est pas nécessaire. Les substances du deuxième groupe activent le colorant à leur manière, empêchant son oxydation réduire son efficacité. dett ou d'une autre manière le colorant est très labile, c'est-à-dire qu'il souffre de tout: la lumière, la chaleur, l'humidité. Tout limite son efficacité. Pour éviter cela, il est nécessaire de garder les pots de teinture fermés hermétiquement, dans l'obscurité et au réfrigérateur pendant les mois d'été. Sinon, les principes IPI actif oxydant et non colorant atteint plus que prévu. Pour éviter l'oxydation, il est recommandé d'ajouter pendant la mue, une petite quantité de vitamine E (3 - 4 jours par semaine). la Bogena intensive produit en Hollande et distribué uito dans le monde, contient 15,75% de carophiles rouge comme ingrédient actif. On ne sait rien de la composition des ingrédients restants. Le jugement qui ce que les meilleurs éleveurs donnent, c'est qu'en tant que colorant utilisé seul, il n'est pas très actif (10 grammes de Boge na par kg de purée correspondent à 1 575 grammes de carophiles!) mais, comme ingrédient complémentaire c'est-à-dire utilisé avec d'autres colorants (principalement les carophiles et la canthaxanthine), il apporte une aide obtention d'une luminosité particulière et la coloration. C’est la raison principale pour laquelle ce produit est largement utilisé en particulier en Belgique et aux Pays-Bas et est la raison pour laquelle d'autres entreprises Les Européens du Nord (y compris Quiko) produisent des produits de coloration similaires. L'éclat du pi umaggio est sans aucun doute favorisé (ainsi que l'absorption du colorant) d'un régime suffisamment riche de graisse . C'est en effet dans les graisses que les colorants ( lipochrome ) trouver leur environnement d'absorption idéal. La conséquence est que lla d'utiliser une purée, il est suffisamment de protéines pour supporter le poids de la combinaison (15 - 17% de protéines) et de matières grasses à privilégier l'absorption et la luminosité de la couleur. À ce stade, il est nécessaire de préciser s'il est préférable d'utiliser une purée du commerce déjà gras ou utilisez-en un sec auquel des graisses sont ajoutées au moment de l'utilisation. L'humidité de la purée de graisse affecte certainement négativement l'activité colorante; donc ou oui préparer de petites doses de purée grasse pour une utilisation dans un pai ou jours ou est ajouté quotidiennement huile ou saindoux avec purée sèche colorée. Chacun des deux systèmes présente des avantages et des inconvénients et chacun l’obtenteur s’adaptera en fonction du temps disponible pour préparer l’un ou l’autre type de purée. Il est généralement suggéré de retirer les graines pendant un certain nombre d'heures par jour afin les canaris ne mangent que la purée colorée. Ceci, en plus de créer des problèmes pour l'éleveur qui a peu de temps disponible, peut modifier l'équili panache de l'alimentation. J'utilise personnellement pour mélanger les graines ensemble à la purée colorée et je ne fournis à mes canaris que ce mélange (graines + purée ensemble). Le principal facteur dans l’uniformité des couleurs est de doser exactation et teinture et crayon le distribuer. Cela signifie peser le colorant avec une balance de précision par gramme, en particulier si vous utilisez plus d’une substance pour colorer. L’utilisation de scoops peut être une alternative, mais pas ugualmen seulement si vous utilisez une seule substance de teinture (carophil) et avez pesé le première fois à combien de grammes exacts correspond à la pelle donnée rempli à ras bord et égalisé. Une attention égale doit être accordée au poids exact du pasto. Si suppléments sont ajoutés au crayon (vitamines, levures, germe de blé, sels minéraux et autres) le kilo de crayon doit être calculé y compris le poids des suppléments. Un autre facteur décisif pour l’uniformité de la coloration est le méticuleux Ⅰ scelation teinture dans le Pasty. La préparation de petites doses (1 kg, 2 kg) à la fois vous permet de distribuer uniformément le colorant dans le pasto en mélangeant les uns dans les autres avec patience et attention. • Malgré le fait qu’il s’agit d’une poussière très fine, il y a ceux qui mélanger le colorant jusqu’à ce qu’il soit réduit à afin qu’il puisse être mélangé beaucoup mieux. Pour les sujets de couleur nid, l’uniformité signifie également que la couleur des timoniers et des remiges doit être idéalement identique à celui le corps du canari. Sur cet élément en Italie, nous ne sommes pas même niveau que les Belges et les Néerlandais. Il se peut que cela découle du fait que les Italiens ont toujours certaines souches lipochromomiques à ailes blanches, mais il se peut aussi que l’europ nord et utiliser certains "truc" que nous ne connaissons pas. Cependant, il n’en demeure pas moins qu’en Europe du Nord, de nombreux agriculteurs coloration nid utiliser le Couscous comme un véhicule pour la teinture. Moins important qu’il ne semblait une fois est la constance de l’administration de la Colorant. En d’autres termes, il ne semble pas décisif d’administrer le colorant tous les jours. Cela est dû à la métabolisme des carottes ils gardent dans un cercle plus longtemps qu’on ne le pensait. Ils le savent. quelque chose que les éleveurs de mosaïque lipocromics rouges, chaque fois qu’ils se trouvent dans la nécessité d’enlever un réigant ou un timonier cassé. Pas même une semaine d’abstinence du colo Permet repousse de la plume qui au lieu de blanc montre la rosacée. D’autres éleveurs colorent régulièrement 6 puis fournir un crayon non souillé tous les sept jours. D’autres encore suggèrent que continuer en bricolore rouge mosaïque et au lieu de colorier les intensités tous les deux jours lorsque le combinaison est presque terminée. Cela permettrait d’éviter l’accumulation d’espèces de colorants sur la tête de l’intense qui conduit à une teinte pourpre pénalisante et que vous ne l’exposez pas toujours le soleil peut s’éclaircir. Pour permettre une combinaison rapide et complète, évidemment utile pour une coloration optimale, l’environnement où les juvéniles sont logés pendant cette phase doivent être maintenus dans une lumière faible. En France, comme dans d’autres pays européens, l’accouplement idéal pour la production de mosaïques qui répondent à la norme est deno "meilleur x mieux" mine. En d’autres termes, il s’agirait d’apparier deux sujets aussi proches que possible de la norme. L’Italie, dans ce domaine à l’avant-garde du monde, suit les lignes d’accouplement depuis un certain temps spécialisée : un r obtenir mâles de niveau et un autre pour obtenir d’excellentes femelles. Donc, vous êtes créer deux lignes d’accouplement : les lignes mâles et femelles. Les sujets les plus caractéristiques de ce type d’accouplement sont les femelles de la lignée masculine (avec souvent un tel grand masque à confondre avec celle d’un mâle décent) et les mâles de la lignée féminine (qui sont confus souvent avec des femelles dans la catégorie débordante).
    • 1
  6. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione piccole pezzature   

    La tache opale d'un sujet porteur classique n'a rien à voir avec les zones acianiques. De la même manière je m'exprime pour le barreur phaeo. Ils suggèrent un phénomène de mosaïcisme naudinien. Vous pouvez le trouver expliqué sur mon texte comme sur le site qui est alors un magazine informatique "verde & ardesia" est le sujet de la première question à laquelle j'ai répondu concernant les canaris bicolores dits "half sider". Vous pouvez le trouver dans ma section "chat avec les chaînes". En ce qui concerne la patte lipochromique, cela me fait penser plus à un vrai pie qu'à un simple sujet taché.
    • 1
  7. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione piccole pezzature   

    Je précise que le terme piebald serait bon pour le limiter aux vrais piebalds, c'est-à-dire ceux qui, ensemble, produisent 25% mélaninique, 25% lipochromique et 50% piebald, taché ou autrement impur, il est bon de les appeler différemment. Je préfère appeler uniquement la coloration lipochromique avec des taches de mélanine, bien que je ne pense pas qu'il soit faux d'appeler également mélaninique avec de petites zones acyaniques. L'acyanisme est un phénomène très rare comme le vérifient les canaris. Le comportement génétique est discuté et discutable, j'ai lu que certains généticiens anglais le considèrent comme ayant une dominance partielle et une expressivité variable. Je ne suis pas d'accord avec ce cadre que je considère également très proche de la réalité, car je pense qu'il y a une multifactorialité, même si en son sein il semble y avoir un gène beaucoup plus important que les autres à dominance intermédiaire et à expressivité variable. Précisément les zones parasites, acianiques ou lipochromiques que je dirais vouloir apparaître de temps en temps dans la mélanine en constituent la preuve; en effet, s'il n'y avait qu'un seul gène avec ce type de transmission héréditaire, les substances mélaniniques devraient être pures et ne pourraient pas générer de sujets avec des zones acyaniques parasites. Si, pour des raisons que j'omets, nous ne pouvons pas émettre l'hypothèse de souches de lipochromiques qui ne donnent pas de taches mélaniniques, nous pouvons plutôt émettre l'hypothèse de souches de mélaniniques qui ne transmettent pas de zones acianiques (lipochromiques), ne serait-ce qu'en tenant compte du fait que les canaris sauvages sont des mélaniniques purs. Cependant, je dois dire que je ne connais pas de souches pures qui ne donnent jamais de zones acianiques. Pour minimiser l'incidence des zones acianiques, il est évident que les sujets qui les présentent doivent être écartés de la reproduction. Chez les noirs, chaque zone acyanique est évidente, dans d'autres types, elle ne l'est pas; en fait, les jambes légères ne permettent pas sauf dans des cas particuliers de voir les ongles lipochromiques. Tout comme les taches mélaniniques se produisent plus souvent dans certaines zones anatomiques que dans d'autres, les zones acyaniques affectent également certaines parties en particulier, étant très rares sinon complètement absentes dans d'autres. Au contraire, la localisation des zones acyaniques est beaucoup plus claire que les zones mélaniniques et avec beaucoup moins d'exceptions. Les zones les plus souvent touchées par les taches acianiques sont: les ongles, le timonier et les rémiges, notamment les primaires. En parlant des écoles primaires, je rappelle qu'elles ont une vocation lipochromique; en fait, j'ai remarqué que dans les piebalds réels, avec des parties mélaniniques et lipochromiques à peu près équivalentes, les rémiges primaires sont très lipochromiques, en particulier les plus externes, jamais tous mélaniniques, ils ne peuvent tous être mélaniniques que lorsque le piebald est principalement mélaninique et même ainsi le fait est rare. Comme je l'ai dit, en noir, la sélection est plus facile; les ongles lipochromiques ne pouvaient être remarqués que dans une agate défectueuse avec des ongles foncés, ou dans d'excellents bruns avec des pattes et des ongles brunâtres, mais ce sont des observations très difficiles. Chez les sujets très dilués, par exemple isabella opale, il est difficile de distinguer une remigante ou une timonerie lipochromique. Dans les souches récemment croisées avec des sujets lipochromiques, même partiels ou même mélaniniques mais non sélectionnés, il y a des retours de zones acyaniques très élevées. Dans ces cas, parfois, les zones acyaniques se trouvent également dans des zones généralement non affectées, telles que les hanches. Dans ces cas, il est bon de vérifier également la sous-plume, afin de ne pas confondre les défauts de conception avec les véritables zones acianiques. On retrouve de telles situations, même si elles sont très décroissantes en onyx, étant donné qu'au début elles se sont confondues avec le tampon, entre autres sans raison. Je suis un éleveur rigoureux, mais je ne trouve pas que les zones acianiques soient l'un des défauts majeurs à combattre, il y a pire. Je pense qu'il est bon de jeter les sujets avec ce défaut, mais je ne désapprouve pas ceux qui font une exception en présence d'un sujet d'une rare beauté mais avec des zones acianiques. Il y a plusieurs années, je l'ai fait et je ne l'ai pas regretté, après avoir obtenu une femelle d'une rare beauté, une isabelle de mosaïque jaune pastel, décernée à Reggio Emilia, l'une des premières mosaïques mélaniniques jaunes typiques. Ne vous méprenez pas cependant, il n'est pas bon d'utiliser des sujets avec des zones acianiques, l'excellent résultat mentionné ci-dessus n'a pas été favorisé par les plumes acianiques, mais il est néanmoins arrivé, en raison de la beauté rare puis de la génétique rare de ce sujet. Après un bon nombre d'années de sélection, l'incidence des zones acyaniques devient très rare, très en dessous de l'incidence des taches de mélanine dans les lipochromes, pour la même sélection. Il est à noter que les zones parasites, à la fois lipochromiques et mélaniniques, ne voient pas nécessairement ces défauts dans la même position, en effet elles se déplacent fréquemment. Très difficile à trouver une explication, je pense qu'il est tout à fait probable qu'elle soit attribuable à l'expressivité variable liée à l'acianisme. Le prof. Pomarede a dû parler de saut de gènes, en ce qui concerne les taches mélaniniques, mais le phénomène, connu dans les plantes comme le maïs, est très rare et je ne sais pas s'il a été rapporté chez Birds, donc la thèse, bien que digne d'attention et de charme, semble très audacieux. Il semblerait qu'il existe des gènes secondaires de l'acyanisme qui restent latents, mais attention il n'est pas dit qu'il y a récessivité, il peut aussi y avoir des dominances à pénétrance réduite et à expressivité variable. La transmission des zones acianiques, assez imprévisible, me fait pencher vers la seconde hypothèse. Je n'écarterais pas non plus des comportements différents pour différentes zones parasites.
    • 0
  8. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione I introduce myself   

    Bienvenue!
    • 0
  9. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione L’Ortolano   

    Pour répondre, l'épicier en captivité doit remonter le temps. Dans le passé, les jardiniers ont été massés par les prises, le maraîcher abandonne en août et lorsque le rythme des autres oiseaux commence, d'avril à début mai. En captivité, à la fois en cage et en volière, elle vit bien, à condition que cette dernière soit équipée d'une écluse pour la mauvaise saison, où elle se nourrit de grains qui, de plus, tendent à lui faire prendre du poids, notamment en cage, à un point tel qu'elle le rend le mouvement est difficile. Un mélange composé de conditionneurs, de semoule de maïs, de très peu de granulés et de légumes finement hachés doit être administré. Ainsi nourri il achève la mue fin juillet, août et aussi un remplacement partiel des petites plumes que, unique parmi tous les bruants, effectue de janvier à mars. Le marchand de légumes peut parfois être soumis au phénomène de mélanisme en présentant, plus ou moins uniformément, un plumage beaucoup plus sombre que la normale, probablement en raison de l'influence que peuvent avoir à la fois l'alimentation et les agents externes tels que la température et l'état hygrométrique, chez certains individus prédisposées ou particulièrement sensibles au fonctionnement des glandes surrénales. Cependant, il convient de noter que ce phénomène affecte principalement les personnes soumises à l'écluse et dans les environnements humides et non celles hébergées dans les volières. Je n'ai pas connu de cas d'élevage en captivité et je ne trouve aucune trace dans la littérature, encore moins je connais des cas où le marchand de légumes s'est hybridé.
    • 3
  10. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione buon ceppo   

    Le lézard bleu sont tous des caractères génétiques dominants. Donc, sachant que le lézard bleu est dominant, la protection du lézard classique est très précise, à cent pour cent, et il est important de faire savoir aux gens que, lorsque le lézard bleu n'a plus d'intérêt pour l'éleveur, une fois retiré de l'élevage , il ne reste rien du bleu et aucun dommage que nous aurons dans la sélection du lézard classique. Le lézard bleu ne produit aucun dommage, en effet, il offre à l'éleveur de nouvelles possibilités de nouvelles expériences, sans pour autant altérer l'héritage génétique de notre ancien ami lézard.
    • 0
  11. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione il crociere   

    Tout dépend du comportement des croisières. Généralement c'est une espèce qui s'est très bien adaptée à la vie en captivité donc si ce mâle est docile je dirais qu'il pourrait essayer. Le problème des croisières, c'est leur désir constant de grignoter .... cela pourrait donc créer des problèmes lorsque la femelle qui lui est destinée commence à construire le nid ... s'il mordille dessus. Mon expérience m'a appris à introduire des nids en osier uniquement lorsque le mâle et la femelle sont bien entrés dans l'oestrus et sont donc intéressés par le nid pour son objectif principal: nidifier. L'alternative est d'utiliser des nids de fer, mais les mâles particulièrement agités pourraient tourner leur attention vers le matériau de rembourrage. La meilleure chose serait d'observer le comportement du mâle et éventuellement de le partager avec le diviseur. Bien sûr, ce stratagème dans la cage 60 devient assez compliqué; l'idéal serait au moins un 90 ou mieux encore un 120. Une autre alternative serait d'offrir une alternative au mâle en lui offrant périodiquement du matériel pour "jouer" et le distraire du nid éventuel. Les pommes de pin, les brins de pin, etc. sont le bon matériau. Cependant, il existe des cas de croisières beaucoup plus "diligentes". Dans les couples bien assortis, il y a des mâles qui nourrissent même le partenaire même s'il n'est pas en croisière et sont bien conscients de déranger le partenaire dans l'éclosion. En général, la croisière est un bon père. En reproduction pure tout au long de la période d'éclosion et tant que les poussins ont entre sept et huit jours, c'est presque toujours le mâle qui fait la navette avec la mangeoire-nid. La femelle quitte à peine le nid et petite. J'ai hybridé deux mâles de croisières avec deux canaris et un avec un bouvreuil. Pour les deux premiers couples j'ai alloué deux 120 gabions tandis que le troisième je le mettrai dans la volière. De cette façon, je ne devrais pas avoir de gros problèmes. Je verrai cependant comment les choses se passent; en fonction du comportement du mâle, je déciderai de le partager ou de le laisser à mes compagnons (surtout ceux aux canaris). Pour augmenter l'harmonie, considérons que les trois couples sont réunis depuis novembre (ceux avec les canaris) tandis que le couple avec le bouvreuil a sevré ensemble et vit ensemble depuis.
    • 1
  12. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione il crociere   

    Les croisières hybrides pour hommes ont jusqu'à présent été peu utilisées. D'un autre côté, l'affinité génétique montrée dans les diverses hybridations utilisant la femelle de croisières communes suggère que même avec l'utilisation du mâle, ils peuvent obtenir d'excellents résultats. De plus, l'Himalaya d'une taille encore plus petite que la municipalité augure bien même en vue de l'accouplement avec de petites femelles. L'hybridation la plus simple est sans aucun doute celle du canari, étant donné la propension de la femelle à pondre et à accepter des mâles de différentes espèces. Je recommanderais un rouge noir bien oxydé pour améliorer la conception, mais une agate à facteur rouge peut également convenir. Si vous voulez aller chez les indigènes, la verdona pourrait être excellente. Étant donné que la croisière est un oiseau au facteur rouge, mais si elle n'est pas colorée, elle prend une belle couleur verte, elle peut être associée à des oiseaux à fond rouge et à fond jaune, obtenant d'excellents hybrides dans les deux sens. De plus, des hybrides de bonne taille et à port fier devraient être obtenus par couplage avec le verdier. Plus difficile peut-être le jumelage avec le Mexicain même si le résultat pourrait être excitant. En général, les hybrides avec la femelle mexicaine sont assez rares mais toujours réussis. Il existe une sorte de barrière génétique / mécanique entre la femelle mexicaine et les mâles d'autres espèces qui empêche la fécondation. Ce qui, d'autre part, ne se produit pas avec l'accouplement inverse (c'est-à-dire avec le mâle mexicain) où des œufs fructueux sont presque toujours obtenus. Vous pourriez aussi essayer avec le bouvreuil ..... hybride difficile mais magnifique !!
    • 1
  13. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione buon ceppo   

    En fait, les lézards bruns sont des sujets pauvres avec une tache lipochromique sur la tête.
    • 1
  14. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione buon ceppo   

    Je dis qu'à mon avis vous avez parfaitement raison, si je dois dire le mien, je n'aime pas les bleus, c'est pareil mais ça vient du brun il faut éliminer à la fois les bleus et ces bruns, mais ils doivent absolument vous appeler le lézard. Le lézard coloré n'a que la coloration artificielle facilement amovible tandis que le bleu et le brun sont défectueux dans le gène .... En fait, comme vous n'aimez pas les brunes, vous n'aimez pas le blues, ici ce n'est pas une question de couleur, mais de ce qu'ils portent à l'intérieur cela n'a franchement rien à voir et je ne dis rien avec le lézard.
    • 1
  15. L.p. ha aggiunto un messaggio nella discussione Buona Pasqua   

    Je vous souhaite de transformer vos rêves en une splendide réalité, de sourire aux jours à venir avec cette joie dans le cœur que seules les choses authentiques et authentiques peuvent nous donner. Joyeuses Pâques.
    • 0
  • advertisement_alt