capire le sottorazze

3 risposte in questa discussione

Inviato

Come si capisce quando sono sottorazze?

Condividi questo messaggio


Link di questo messaggio
Condividi su altri siti

Inviato

Une autre complication est celle des sous-races. Il y a environ deux siècles, les premiers Canaries enroulées sont apparues qui ont été lentement sélectionnées avec le critère de ne fixer que les 5 boucles encore en vigueur. On parlait d'une course de curled. Puis à partir de ces premières boucles, disons, "indifférenciées" le Parisien, le nord bouclé et le sud bouclé différenciés. Quels sont ces canaris? Sous-races ou courses? S'ils sont des sous-races, le caractère qui les unit, c'est-à-dire que la boucle du plumage doit être considéré comme le caractère qui distingue la race. Race bouclée; Sous-courses: Paris curl, Northern curl, etc. Mais il n'aurait certainement pas été faux pour quiconque de souligner que les différences entre un Gibber et un Parisien sont si grandes qu'il serait plus "logique" de les considérer comme deux races distinctes. Dans ce cas, la connotation "curl" qui distingue ces canaris de tous les autres canaris domestiques, comment doit-elle être considérée? Un personnage d'espèce? Non vraiment, alors quoi? Selon la logique, il y a un siècle, la première interprétation était plus correcte, aujourd'hui c'est la seconde qui considère les races distinctes "recourbées" qui ont en commun un plumage recourbé et, pour cette raison, constituent le groupe générique des "Canaries frisées". Les exemples de ce genre sont abondants chez les animaux domestiques. Nous n'en mentionnerons qu'un. Il y a quelques siècles en Grande-Bretagne, les perdrix (tétras) étaient chassées avec d'excellents chiens à peau longue et fine qui étaient génériquement appelés Setters, mais qui étaient très différents les uns des autres en termes de forme, de couleur et d'attitude des os. C'est parce que chaque famille noble avait sa propre «race» qu'elle élevait en étroite consanguinité. On parlait donc d'autant de races qu'il y avait de «populations» diverses entre les mains de ces nobles: la race des comtes tels de tels, la race du seigneur tal de tels, du duc tels de tels, etc. Les races étaient-elles réelles? Oui, car chacune de ces "populations" avait son propre patrimoine génétique transmis de génération en génération. De ces "races", pratiquement trois survivent, actuellement définies: Setter anglais (descendant principalement de la course Laverack-Llewellin), Setter écossais (des ducs de Gordon) et Setter irlandais. Comme nos Canaries frisées, il existe trois races distinctes appartenant au groupe des Setters, ce qui signifie qu'il n'y a pas de «race Setter», les races existent: English Setter, Scottish Setter et Irish Setter. Puisque l'écrivain est un ardent défenseur de l'élevage en étroite consanguinité, je m'excuse une fois de plus auprès du lecteur patient si je lui dis que ces merveilleux chiens sont tels parce qu'ils sont élevés depuis des centaines de générations dans une très proche consanguinité. Le grand Laverack dans son célèbre livre termine ainsi délibérément le chapitre consacré à ses Setters illustrant les actes d'un de ses meilleurs chiens: "Cet animal extraordinaire était le produit de l'union de frère et sœur". Espèce, Race, Sous-race, trois populations que seul un patrimoine génétique bien défini, mis à part la variabilité individuelle, peut approuver en tant que tel. La sélection sauvage dans les temps longs, la sélection domestique dans les temps courts, en s'appuyant sur la variabilité individuelle de chaque population d'êtres vivants, peut donner lieu à différentes races. À l'époque géologique, la consanguinité peut transformer les différences raciales en différences d'espèces. Comme on peut le voir, c'est une évolution continue (parfois "involution") des formes animales dans laquelle l'homme est contraint dans ses études d'identifier certaines "étapes" liées à la situation génétique de cette période particulière. Il sera donc bon de conclure en disant que le concept de Race est un concept très "nuancé" qui nécessite toujours quelques éclaircissements ... comme le corollaire de certains théorèmes.

Condividi questo messaggio


Link di questo messaggio
Condividi su altri siti

Inviato

GRAZIEEEEEEE

a 1 persona è piaciuto questo

Condividi questo messaggio


Link di questo messaggio
Condividi su altri siti

Crea un account o accedi per lasciare un commento

Devi essere un membro per lasciare un commento

Crea un account

Iscriviti per un nuovo account nella nostra community. È facile!


Registra un nuovo account

Accedi

Sei già registrato? Accedi qui.


Accedi Ora

  • advertisement_alt